Bientôt les vacances de la Toussaint et Halloween

Nous sommes déjà en octobre ! Dans quelques jours, les vacances de la Toussaint vont commencer.

Pour mon fils, c’est toujours un moment qu’il attend avec impatience. En principe, je prévois de nombreuses activités : sorties dans des parcs, spectacles pour enfants et des jeux ludiques. J’adore passer ces quelques jours avec lui. Il devient un grand garçon qui se fait des amis, alors il grandit de plus en plus vite. Les vacances sont donc le moyen de l’avoir rien que pour moi. J’en profite pour créer le plus de souvenirs possibles ! Mais définitivement, je crois que mon garçon est devenu un grand, car il m’a annoncé hier qu’il voulait voir plusieurs de ses amis pendant les vacances.

En tant que maman poule, mon petit coeur se brise. Mais en tant que maman fière, je suis heureuse de voir qu’il s’est si bien intégré à l’école ! On ne sait jamais vraiment ce qu’il se passe, une fois qu’on le laisse entre les mains de la maîtresse. C’est important, pour moi, qu’il se fasse des amis et qu’il profite de son enfance. Donc, tant pis pour Disney et compagnie, mon fils a une vie bien plus chargée, maintenant !

D’ailleurs, Halloween approchant, il est revenu avec une carte d’invitation pour une soirée Halloween , l’autre jour. Il est question de costumes, de bonbons et de plein de petits amis pour faire la fête. Cette année, j’avais dans l’idée de fêter Halloween avec lui, en l’emmenant faire du porte à porte et en regardant des dessins animés. Clairement, cette invitation est une meilleure idée ! Il a l’air enthousiaste à l’idée de s’y rendre.

Il a déjà pensé à des costumes, d’ailleurs. Il hésite entre le pirate et le fantôme. Il faut dire qu’entre l’homme qui n’a qu’un oeil et l’esprit qui porte un drap sur la tête, le choix est ardu ! Je crois que le suspens sera levé au dernier moment, c’est qu’il veut faire de l’effet, mon petit bout !

Alors, cette année, Halloween aura un autre goût : le goût de la liberté pour mon fils. Il va participer à sa première fête et je pense que ça ne sera pas la dernière ! »

16 octobre, 2015 à 16 h 40 min


Commentaires desactivés.